Vers une fin des prêts à taux fixe pour l’immobilier ?

duflot-tauxLes crédits immobiliers à taux fixe sont très largement plébiscités par les Français. C’est le produit financier le plus couramment utilisé. Alors que ces crédits atteignent un taux historiquement bas, ils pourraient être amenés à disparaître.

Le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire (colloque qui aborde, 4 fois par an, les sujets correspondant à la supervision bancaire) voudrait mettre fin à ce genre de prêt courant 2015.

Aujourd’hui, le prêt à taux fixe permet à un emprunter d’avoir la certitude que le taux de son prêt ne bougera pas, ce qui rassure considérablement les Français. De plus, les taux étant extrêmement bas (moins de 3%), ils limitent la crise du secteur immobilier.

Pour le Comité de Bâle, ces taux, fixes, vont remonter, ce qui pourrait mettre à mal les banques Françaises qui ont prêté à des taux très bas, se retrouvant gelées avec un trop grand nombre de prêts accordés. La solution pour ce comité est donc d’instaurer des prêts à taux variables (taux qui peut augmenter de manière considérable suivant l’évolution du marché).

L’instauration des prêts à taux variables serait catastrophique pour les établissements financiers car le marché immobilier se retrouverait freiné, les Français ne faisant absolument pas confiance aux prêts à taux variables.

Pour rappel, la France est l’un des derniers pays au monde à pratiquer les taux fixes.

Ajoutez cet article à vos favoris..

A propos de Sébastien Pierre

Spécialiste et passionné par l'immobilier, vous retrouverez toutes les actualités sur les lois autour de l'investissement locatif.